Château de Lormoy

Château de Lormoy

En 1646, notre aïeul Nicolas Arnoul – sa fille Geneviève épousera Pierre-Dominique de Raffélis-Soissan, premier du nom – acquit la seigneurie de Lormoye et s’employa à la mettre en valeur et à l’embellir.

Malheureusement, mal conseillé par Mazarin, Nicolas Arnoul accepta de participer à la charge de trésorier général d’artillerie pour le vicomte de Bragelonne et de lui servir de caution. Or la gestion de Bragelonne fut lamentable et il mourut totalement insolvable en 1657, Nicolas Arnoul dut assumer toutes les dettes, plus de 100 000 livres.

Complètement ruiné, Nicolas Arnoul est contraint de vendre Lormoye en 1660 pour la somme de 72 000 livres.

Heureusement, Colbert nomma Nicolas Arnoul intendant des bâtiments du Roi, puis intendant des galères à Marseille.

Notes et références

  • Nicolas Arnoul, intendant des galères à Marseille (1665-1674), ses lettres et mémoires relatifs à l’agrandissement de la ville et à l’entretien du port – Gaston Rambert – Les Editions de Provincia – 1931

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*